21 avril, 2024
Accueil / POLITIQUE / Chirac Boyaka MBOSOBI : « Je suis très satisfait de la prise en compte de mesures environnementales par le PABEA-COBALT »

Chirac Boyaka MBOSOBI : « Je suis très satisfait de la prise en compte de mesures environnementales par le PABEA-COBALT »

L’expert environnementaliste Chirac Boyeka MBOSOBI est chef de bureau Évaluation à la Direction Générale de l’Agence Congolaise (ACE) de l’Environnement et point focal au Projet PABEA-Cobalt. Du 15 au 21 mars 2023, il a effectué pour le compte de l’Unité de Coordination du PABEA-COBALT, une mission de vérification de la conformité environnementale des travaux de construction des Centres de Promotion de l’entreprenariat des jeunes en Agrobusiness (CPEJAB) dans le cadre de la mise en œuvre des activités du PABEA-COBLT. Baobab-Actu l’a rencontré au dernier jour de sa mission dans le Haut Katanga et le Lualaba. Entretien.

Depuis quelques jours, vous êtes sur les sites de construction des CPEJAB de Muntumpeke dans le Haut Katanga et de Komesha 3 (Kamoa) dans le Lualaba. Qu’est-ce qui motive votre descente sur le terrain?

Ma principale motivation sur terrain est consécutive au respect par le projet, de la réglementation environnementale en rapport avec les autorisations préalables notamment celles liées aux outils de sauvegarde environnementale et sociale ainsi que celles attestant de la prise en compte de la protection de l’environnement en rapport avec la mise en œuvre des mesures préconisées dans les études environnementales réalisées

Quelle est votre sentiment après le contrôle sur les sites de construction des CPEJAB de Muntumpeke dans le Haut Katanga et de kamoa dans le Lualaba ?

Un sentiment de satisfaction lié à la prise en compte par le projet des exigences environnementales et la politique environnementale mise en place pour s’assurer du respect des mesures prescrites dans les outils de sauvegardes environnementales réalisés. Comme points positifs, il y a la dotation des EPI, le balisage des chantiers, l’observance des tris dans la collecte des différents déchets, la sensibilisation de la communauté riveraine pour l’appropriation intégrale du projet, la mise en place du CLOGEL pour la gestion des litiges, etc…

Avez –vous quelques recommandations ?

Comme recommandations je pense qu’il faut revoir la politique d’entreposage des matériaux et matériels, améliorer la gestion des déchets sur chantier, veiller à la stricte observance par les ouvriers des consignes de sécurité établis, documenter chaque activité liée à la sensibilisation et au renforcement des capacités sur différentes thématiques abordées avec les ouvriers et la communauté locale. A part ces quelques petits points, tout le reste est positif.

Propos recueillis par la Rédaction

Check Also

PUIDC : Les préparatifs de la conférence internationale en mode accélération

Dynamiser et moderniser la gouvernance socioéconomique des Entités Territoriales Décentralisées en RDC: Enjeux et perspectives …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 24 =