21 avril, 2024
Accueil / SOCIÉTÉ / PABEA-COBALT : plus de 400 emplois déjà créés dans les sites de construction des CPEJAB du Haut Katanga et du Lualaba

PABEA-COBALT : plus de 400 emplois déjà créés dans les sites de construction des CPEJAB du Haut Katanga et du Lualaba

C’est ce qui ressort du rapport d’activités du Groupement Robuco SAGEC-KAT, l’entreprise en charge de la construction des Centres de promotion de l’entreprenariat des jeunes en Agrobusiness (CPEJAB) dans les provinces du Haut Katanga et du Lualaba. Au 31 octobre 2022, l’entreprise avait déjà recruté une main d’œuvre de 234 personnes sur le seul site de construction du CPEJAB de Munumpeke à Kipushi dans la province du Haut Katanga, donc 125 femmes et 109 hommes, soit respectivement 54,41% de femmes et 49,58% d’hommes.  A la même période, au site de construction du CPEJAB de Kamoa en territoire Mutsatsa, non loin de Kolwezi dans le Lualaba, le groupement annonçait le recrutement de 162 employés temporaires, donc 76 femmes et 86 hommes, soit respectivement 46,91% de femmes et 53,08% d’hommes.  « Sur le plan social et économique, nous planifions le recrutement de plus de 400 agents sur le plan local pour une durée de 06 à 08 mois de travail », avait déjà annoncé Innocent Mirindi Nday, le responsable de Robuco SAGEC-KAT le 04 octobre 2022 à Muntumpeke, lors de son allocation à l’occasion du lancement des travaux de construction par le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale et président du comité de pilotage du PABEA-COBALT,  avant de préciser que « pour ces recrutements, les jeunes et les parents des enfants sortis des mines de cobalt seront placés au premier plan par ordre de priorité ». L’objectif étant d’occuper les jeunes sortis des mines et sites miniers artisanaux de cobalt par un emploi temporaire en attendant la construction et la mise en œuvre opérationnelle des CPEJAB.

Dans ce volet économique du PABEA-COBALT, il est prévu la reconversion de 6250 jeunes (parents des enfants sortis des mines de cobalt) en agrobusiness, avec un accent particulier sur les femmes. « Nous profitons de cette occasion pour sensibiliser toutes les jeunes filles et jeunes femmes âgées entre 18 et 35 ans, voire plus, à se faire recruter et participer activement, sans complexe, aux travaux de construction en travaillant comme maçon, aide-maçon et toute autre tâche qui peut leur être confiée, et ceci, est une occasion offerte afin de contribuer à l’autonomisation financière des femmes, jeunes garçons et des filles à l’âge de travailler, conformément à la règlementation de la RDC », a rappelé le responsable du groupement ROBUCO SAGEC-KAT. Pour l’heure, le recrutement de la main d’œuvre temporaire se poursuit dans les sites des travaux de construction de ces gigantesques infrastructures agricoles, à la grande satisfaction des populations locales. « J’ai pu payer les frais de scolarité de mon enfant grâce à de l’argent gagné au chantier de construction du CPEJAB », s’est réjoui un employé du chantier de Muntumpeke. La construction des CEPJAB est devenue une véritable opportunité offerte à de nombreux jeunes des provinces du Haut Katanga et du Lualaba d’échapper au chômage et à la pauvreté ambiante.

RD.

Check Also

Jean Jacques KAYEMBA : « Les efforts du PABEA-COBALT ne méritent que d’être accompagnés et non ignorés ou diabolisés »

« Lorsqu’on parle de la RDC dans toutes les conférences internationales, c’est la même rhétorique qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =